Je m’oppose à la décision de la Commission européenne du 1er août 2018 d’orienter tout le trafic de marchandises irlandais vers les ports de Rotterdam aux Pays-Bas, d’Anvers et Zeebruges en Belgique à partir de l’entrée en vigueur du Brexit au 30 mars 2019.

12/09/2018

 

 

Je m’oppose fermement à la décision de la Commission européenne du 1er août 2018 d’orienter tout le trafic de marchandises irlandais vers les ports de Rotterdam aux Pays-Bas, d’Anvers et Zeebruges en Belgique à partir de l’entrée en vigueur du Brexit au 30 mars 2019.

Je suis intervenu dès le mois d’août auprès du Premier Ministre sur ce dossier. Cette décision est inacceptable et incompréhensible pour les ports français et encore davantage pour les ports bretons, pourtant les plus proches de l’Irlande pour ce trafic de marchandises.

Cette décision est d’autant plus inacceptable que c’est plus de 30 milliards d’euros qui seront investis par la Commission européenne pour restructurer ces ports européens et qui échapperont ainsi au développement des ports français.

La Ministre des Transports a répondu à une question de ma collègue Agnès FIRMIN LE BODO, Député du Havre, lors de la séance des questions d’actualité de ce mercredi 12 septembre en assurant les Députés de la mobilisation du gouvernement pour s’opposer à cette décision.

Je lui ai rappelé à cette occasion que le port de Saint-Malo qui accueille déjà une partie du trafic passagers de l’Irlande grâce à la Brittany Ferries est prêt à recevoir une partie de ce trafic de marchandises d’autant plus que nous avons à Saint-Malo un savoir-faire reconnu, une main d’œuvre qualifiée et que nos infrastructures sont parfaitement opérationnelles pour une desserte rapide des grandes métropoles comme Rennes, Nantes et Paris.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload