Vote de la confiance au Gouvernement : une abstention raisonnée

04/07/2017

Conformément aux engagements pris devant les habitants de la circonscription de Saint-Malo, je veux laisser au Gouvernement la chance de mettre en application sa politique pour le redressement du pays.

 

Comme je m’y suis engagé, à chaque fois qu’une mesure me semblera aller dans l’intérêt des Françaises et des Français, je participerai à sa discussion et la voterai.

Quand, au contraire, une mesure ne me paraitra pas répondre aux intérêts des Françaises et des Français, je le ferai savoir et proposerai des amendements à la loi comme le prévoit le débat parlementaire.

 

Cette attitude constructive se fera sans aucune concession sur les mesures avec lesquelles je suis en désaccord comme la hausse de la Contribution Sociale Généralisée pour les retraités, la suppression de la taxe d’habitation qui, je le maintiens, signifiera à terme la fin des communes, ou comme l’instauration aux élections législatives d’un scrutin proportionnel qui privera les territoires ruraux d’une représentation à l’Assemblée Nationale et marquera le règne des partis politiques et des candidats toujours recalés au suffrage universel direct.

 

C’est dans cet état d’esprit constructif et en toute indépendance que je me suis abstenu pour le vote de confiance au Gouvernement ce mardi après-midi.

Par cette abstention, j’ai voulu montrer mon esprit d’ouverture face à un Gouvernement et une majorité voulue par les Françaises et les Français qui l’ont exprimé lors des scrutins présidentiels et législatifs, mais aussi une extrême vigilance sur la mise en application d’un projet dont le financement nécessitera des efforts importants pour notre pays.

 

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload