Discours du 14 juillet 2016 de Gilles LURTON sous le signe de l'engagement

01/08/2016

Monsieur le Sous-Préfet,

Madame la Députée Européenne,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux,

Mesdames et Messieurs les Maires,

Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux

Monsieur le Commissaire de Police,

Mesdames et Messieurs, Mes Chers Amis,

 

J’éprouve beaucoup de joie à vous accueillir ici en ce 14 juillet au Fort Saint-Père.

 

C’est la deuxième fois que j’organise cet évènement et je souhaite tous vous remercier de votre présence encore plus nombreuse que l’année dernière.

 

Nous sommes aujourd’hui plus de 2000.

 

 

Ce 14 juillet 2016 est placé sous le signe de l’engagement.

A travers cette rencontre conviviale, je souhaite vous rendre hommage et remercier l’engagement qui est le vôtre dans les responsabilités que vous occupez.

 

S’engager, c’est d’abord s’adresser aux autres.

Cette devise, vous l’accomplissez au travers des associations que vous représentez et c’est d’abord à vous, représentants du monde associatif, que je veux rendre hommage en ce 14 juillet.

 

Qu’elles soient culturelles, sportives, économiques, caritatives,

 

Qu’elles œuvrent dans le domaine des soins et de la santé, de la lutte contre l’alcoolisme ou contre les drogues,

 

Qu’elles œuvrent pour la jeunesse ou pour l’animation des quartiers,

 

Les associations contribuent toutes au maintien de ce lien social essentiel à notre société et je tiens à saluer le travail réalisé par les associations d’aide aux plus démunis et d’insertion qui sont un maillon essentiel sur le pays de Saint-Malo.

 

Je veux vous assurer de toute ma reconnaissance pour les actions que vous réalisez et pour le temps que vous y consacrez bénévolement.

 

Ce bénévolat devient de plus en plus en plus rare et je sais à quel point bon nombre d’entre vous sont inquiets d’assurer la pérennité de leur association car vous ne trouvez pas toujours de personnes suffisamment disponibles pour poursuivre vos missions.

 

Je pense notamment aux associations engagées pour la sauvegarde de notre histoire et la valorisation de notre patrimoine que nous devons conserver et transmettre aux plus jeunes.

Je veux rendre hommage aussi à l’engagement sportif de nombreux citoyens qui, par leur détermination, ont permis à notre région de briller dans des championnats départementaux, régionaux et nationaux.

 

Je ne peux les citer, tous individuellement mais, au cours de mes nombreux déplacements dans les associations sportives le week-end, j’ai pu mesurer la multitude des talents individuels et collectifs et je souhaite aujourd’hui les féliciter.

 

Féliciter aussi leurs entraineurs et tous les encadrants qui savent leur inculquer les valeurs du sport sans oublier bien sûr leurs parents.

 

 

Mais l’engagement, c’est aussi celui du monde économique, celui des représentants d’entreprises que j’ai reçu à l’Assemblée Nationale la semaine dernière.

 

 

 

J’ai rencontré à cette occasion des hommes et des femmes qui se battent pour préserver et accroitre, quand c’est possible, l’activité dans leurs entreprises.

 

Des hommes et des femmes qui sont de véritables acteurs économiques et qui se battent au quotidien pour préserver l’emploi et assurer aux salariés les meilleures conditions de travail.

 

J’ai pu aussi mesurer leur volonté de nous voir, nous, responsables politiques, simplifier les contraintes et les lourdeurs règlementaires qui pèsent sur le travail.

 

J’ai entendu leur message et je veux leur dire ce matin que, s’ils ont besoin des politiques pour faire bouger les lignes, j’ai aussi besoin de leur expertise.

 

C’est comme cela que je conçois mon action politique faite d’échanges et de partages des connaissances.

L’engagement, c’est aussi celui de nos forces armées qui, en ce moment même, combattent sur tous les terrains de guerre du continent.

 

Qui d’entre nous n’a pas ressenti de la fierté en les voyant ce matin défiler sur les Champs Elysées.

 

Je pense également à l’engagement de nos forces de sécurité de la police et de la gendarmerie mais aussi aux services de secours. Ils assurent, sur notre territoire, notre sécurité.

 

Dans toutes ces formes d’engagement, vous avez tous la même démarche : vous vous engagez, pour vous, car ce sont vos valeurs, vos convictions que vous voulez défendre, et puis vous vous engagez pour quelque chose de plus grand que vous.

 

Donner du sens à ce que nous vivons chaque jour, vouloir appartenir à un groupe dans lequel nous nous reconnaissons, se sentir responsable, donner de son temps et de son énergie, parfois même sa vie.

 

S’engager, c’est lier l’intime et le collectif.

 

A l’occasion du 14 juillet 2015, il y a déjà un an, je vous avais parlé des attentats contre Charlie Hebdo.

 

Je me souviens vous avoir dit combien il était important de veiller à ce que les intolérances et les intégrismes de toutes sortes, les attaques portées à notre Pays, les amalgames et les excès de langage, ne viennent pas affaiblir notre démocratie.

 

J’étais loin de penser, à cette date, que nous connaitrions, quelques mois plus tard, d’autres crimes encore plus horribles.

Ce vendredi 13 novembre, les terroristes ont récidivé au Bataclan et dans plusieurs lieux de Paris.

 

Ils ont une nouvelle fois porté gravement atteinte à nos valeurs, ces valeurs auxquelles nous réaffirmons notre attachement en ce 14 juillet 2016, ces valeurs qui sont celles de notre République : La liberté, l’égalité et la fraternité.

 

Je pense aux victimes, à leur familles et à leurs proches mais aussi à toutes ces françaises et tous ces français touchés directement ou indirectement par ces attentats.

 

Je pense à toutes nos forces de l’ordre qui, depuis la déclaration d’état d’urgence, sont mobilisées sans relâche.

 

Leur vigilance, leur dévouement, leur bienveillance sont de tous les instants et je pense pouvoir m’exprimer en votre nom pour les remercier et leur témoigner notre respect et notre reconnaissance.

 

Je vous remercie de votre présence, Monsieur le Sous-Préfet, et je compte sur vous pour le leur transmettre, en notre nom à tous.

 

Mais, l’engagement qui marque ce 14 juillet, c’est aussi celui de tous les élus ici présents. Députée Européenne, Conseillers Régionaux, Conseillers Départementaux, Maires, Adjoints et Conseillers Municipaux.

 

Je sais, pour vous côtoyer au quotidien, combien vous êtes au service des habitants de vos communes, toujours avec ce sens de l’intérêt général.

 

Je sais le temps et l’énergie que vous y consacrez mais aussi les difficultés qui sont les vôtres.

Ce 14 juillet 2016 est pour moi l’occasion de vous en remercier.

 

Ces fonctions, nous les accomplissons dans le respect des idées de chacun. C’est cela aussi la liberté, cette liberté qui, à elle seule, caractérise notre République.

 

Cette Liberté, elle est le rouage essentiel de notre démocratie.

 

Cette liberté permet à la majorité d’entre vous d’être entendue mais aussi à la plus petite minorité de s’exprimer et d’être représentée.

 

Au fond, cette liberté permet l’égalité.

Montesquieu écrivait dans l’esprit des lois :

 

« L’Amour de la République dans une démocratie est celui de la démocratie. L’amour de la démocratie est celui de de l’égalité ».

 

Vous voyez à travers ces mots combien le lien entre notre République et la démocratie est étroit.

 

Je veille pour ma part, dans les textes qui nous sont soumis à l’Assemblée Nationale, à ce que ces libertés fondamentales de chacun et chacune d’entre nous, soient respectées.

 

Cette année encore de nombreux textes ont traité des droits et libertés de chacun.

 

Je pense à la loi Macron pour laquelle je suis, avec assiduité, les travaux de la commission chargée de contrôler la mise en application de cette loi par les ministères concernés.

 

Je pense à la loi sur l’interdiction de licenciement à la suite d’un congé de maternité.

 

La loi sur la biodiversité et la protection de notre environnement, celle sur la protection de notre patrimoine.

 

La loi sur l’économie bleue qui simplifie les normes et règlements qui pèsent tant sur les professionnels de la mer et de la pêche, sur les ostréiculteurs et les mytiliculteurs mais aussi sur les lycéens marins-pêcheurs en alternance.

 

La loi sur la protection de l’enfant.

 

La loi égalité et citoyenneté.

 

Le projet de loi constitutionnelle sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité.

Et en dernier lieu, la loi travail, toujours en cours d’examen au Parlement, et qui a, ces dernières semaines, fait beaucoup parler d’elle !

 

Dès la rentrée de septembre, je travaillerai sur le projet de loi de finances de la France et la loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2017.

 

Dans ce cadre, je viens d’être nommé rapporteur du budget de l’apprentissage et je ferai des propositions pour que l’apprentissage soit reconnu comme une véritable voie d’excellence et d’insertion vers l’emploi.

 

Beaucoup d’entre vous m’ont rapporté leur exaspération, parfois leur colère, envers un fonctionnement de notre système toujours trop peu efficace et trop lent.

Vous m’exprimez aussi votre lassitude face à ce que vous considérez comme une incapacité à résoudre les grands problèmes de notre Pays que sont les problèmes d’emploi, de logement, d’immigration et de la relance économique en général.

 

Je le comprends parfaitement.

 

Pour ce qui me concerne, c’est tout le sens de mon travail et de mon engagement.

 

Mon engagement, c’est la protection des droits, de tous les droits : ceux de la propriété comme ceux du travail, ceux de la famille comme ceux de la commune, ceux du plus faible comme ceux du plus fort.

 

Je n’ai pas d’autre idéal que cette justice universelle.

 

Je n’ai pas d’autres devises que celle des valeurs de notre République : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

Dans mon engagement, je sais pouvoir m’appuyer sur mon suppléant, Jean-Luc BOURGEAUX, qui n’est jamais avare de conseils avisés.

 

Du terrain à l’hémicycle, il y a une part de chacun d’entre vous qui m’accompagne et me guide.

 

Ce 14 juillet, c’est surtout pour moi l’occasion de vous remercier pour tout ce partage de richesses, cette construction commune qui peut nous rendre fier de notre Pays.

 

Et, même si l’équipe de France n’a pas gagné Dimanche soir, même si elle n’est pas parvenue à nous donner toute la joie dont nous avons tant besoin,

cette équipe de France, elle a réussi pendant ces dernières semaines à souder les Françaises et les Français et c’est là nôtre plus grande joie.

 

Je ne voudrai pas terminer sans remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation.

 

Toutes mes équipes de bénévoles, près d’une centaine, qui, sous la conduite de Christian, Djemila, Thérèse, Huguette et tous les autres ont permis que nous puissions nous retrouver aujourd’hui.

 

Je ne peux tous les citer individuellement mais je veux qu’ils sachent que je pense à chacune et chacun d’entre eux.

 

 

 

 

 

Vous les reconnaitrez à la cocarde qu’ils portent sur eux.

 

 Je souhaite aussi remercier les fournisseurs qui se sont adaptés jusqu’au dernier moment à l’affluence et qui sont parmi nous aujourd’hui.

 

Monsieur et Madame EGLER de Saint-Malo pour les crêpes et les galettes,

 

Monsieur FANTOU des établissements FANTOU à Dol,

 

Monsieur GATEAU de la Boucherie Moderne à Saint-Servan,

 

Les boulangers, Monsieur et Madame LEBRET, aux Talards à Saint-Malo,

 

ainsi que Monsieur et Madame CHAPRON des cidres SORRE à Plerguer.

 

Je remercie tous ceux qui nous ont prêté des chapiteaux, Jean-Claude JOSSE de Cherrueix, Bernard LE QUILLEC de Saint-Malo et aussi l’équipe du chantier d’insertion de Fort Saint-Père avec à sa tête Christophe GRANDJOUAN pour sa gentillesse et sa disponibilité.

 

Je souhaite remercier très chaleureusement le Groupe TERRE ET MER et la Fanfare de Saint-Père qui ont accepté de venir animer cette journée.

 

 

Enfin, et c’est sans doute le plus important en cette fête du 14 juillet, je n’oublie pas que l’engagement, c’est celui de tout une nation à travers son drapeau et son hymne national qui marque l’unité du peuple français.

 

Dans cette unité, je vous propose de chanter ensemble notre hymne national.

 

Vive le 14 Juillet

Vive la République

Vive la France

 

 

 

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload