Communiqué de presse // J'ai voté pour la prorogation de l'état d'urgence

21/07/2016

Avec 84 personnes décédées dans de terribles circonstances à Nice le 14 juillet, jour d’unité nationale pour notre Pays, ce sont plus de 280 de nos compatriotes qui ont été victimes de la barbarie terroriste depuis le mois de janvier 2015.

 

Mercredi 20 juillet, à 5h du matin, l’Assemblée Nationale a adopté massivement, par 489 voix contre 26 le projet de loi relatif à la prorogation de l’état d’urgence.

 

Notre responsabilité est de protéger tous les français et de prendre, dans le cadre de cette prolongation, des mesures et des actions réelles susceptibles de faire face à un véritable état de guerre dans notre Pays.

 

Avec mon groupe « Les Républicains », nous avons demandé et obtenu une prolongation de six mois. Dans ce cadre, les perquisitions administratives, la saisie et l’exploitation des données informatiques ainsi que des téléphones portables seront rétablies. Nous avons voté la possibilité de fouille des bagages et des véhicules sans instruction du procureur et la suppression de toute possibilité de réduction de peines pour les terroristes.

 

Dans la nuit de mercredi à jeudi le Sénat puis la Commission Mixte Paritaire réunie entre députés et sénateurs ont renforcé ces dispositions en interdisant les rassemblements dont la sécurité ne serait pas assurée et en facilitant la fermeture des lieux de culte dans lesquels sont tenus des propos incitant à la haine et à la violence.

 

Fidèle à la déontologie que je me suis fixé depuis le début de mon mandat et aux engagements que j’ai pris devant les concitoyens et s’agissant de l’avenir de notre démocratie, de notre République et de notre liberté à tous, je considère qu’il était de ma responsabilité de parlementaire de participer à la lecture définitive de ce projet de loi, jeudi midi et de le voter.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload