Gilles LURTON soutient les parents d’élèves, les enseignants et les collégiens du collège Surcouf

02/06/2016

La décision du Conseil Départemental de procéder, sans concertation, à la fermeture du collège Surcouf, à partir de la rentrée 2017, a provoqué, comme il fallait s’y attendre, un profond émoi parmi les parents d’élèves, les enseignants, l’équipe pédagogique, les collégiens mais également et surtout parmi l’ensemble de la population de Saint-Malo.

 

Ce matin, des parents d’élèves et des enseignants ont protesté en bloquant l’entrée du collège. Les forces de police ont reçu l’ordre d’intervenir pour libérer l’accès au collège.

 

Il semble d’après les renseignements qui m’ont été transmis par les parents d’élèves que l’intervention se soit déroulée dans des conditions qui ont profondément choqué un certain nombre d’enfants. Certains d’entre eux auraient d’ailleurs été blessés, voire même hospitalisés.

 

Une telle situation, si elle s’avérait confirmée, est tout à fait inacceptable alors que tout se passait dans le calme.

 

C’est pourquoi j’ai demandé à la Ministre de l’Éducation nationale ainsi qu’au Préfet de me fournir toutes les explications sur les conditions de cette intervention. J’avais d’ailleurs alerté Madame la Ministre à l’occasion d’une Question orale sur la politique de l’Éducation nationale le mardi 24 mai dernier sur les conséquences de cette décision de fermeture d’un collège à Saint-Malo et sur les crispations qu’elle pouvait engendrer.

 

Je renouvelle aujourd’hui mon soutien aux parents d’élèves, aux enseignants et aux collégiens.

Je demande une nouvelle fois au Conseil départemental de surseoir à sa décision, dont je persiste à dire qu’elle est une erreur dont les enfants sont les premières victimes.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload