J'interrogeais Alain VIDALIES, Secrétaire d'Etat aux Transports, sur les coûts supplémentaires des travaux de la ligne LGV Le Mans - Rennes

18/02/2016

 

A l’occasion de la séance des questions orales sans débat de ce jeudi 18 février 2016, j’ai interrogé Monsieur Alain VIDALIES, Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche sur les travaux de la ligne à grande vitesse entre Rennes et le Mans.

 

En effet, cette nouvelle ligne à Grande vitesse entre Le Mans et Rennes doit être mise en service au mois de Mai 2017 et permettra de mettre Saint-Malo à 2h15 de Paris et Rennes à 1h27 contre un peu plus de 2 heures aujourd’hui.

Un investissement que nous attendons depuis 1986, date à laquelle le Conseil régional de Bretagne a accepté l’électrification de la ligne RENNES – SAINT-MALO pour permettre aux Trains à grande Vitesse de circuler jusqu’à Saint-Malo.

 

Il s’agit d’une véritable aubaine pour l’économie touristique du Pays de Saint-Malo et pour tous ces travailleurs de Rennes et Saint-Malo qui, de plus en plus nombreux, vont travailler à Paris à la journée.

La Région Bretagne et le Pays de Saint-Malo ne s’y sont pas trompés puisqu’avec l’État et SNCF Réseaux, ces collectivités ont accepté de s’engager financièrement à hauteur de 655 millions d’Euros. C’est dire l’importance de cet investissement pour notre Région toute entière.

 

Or nous avons appris aujourd’hui que cette ligne va coûter plus cher puisque le groupe de travaux publics EIFFAGE réclamerait 200 millions supplémentaires au motif que des spécifications techniques lui ont été transmises tardivement.

 

J’ai donc interrogé Monsieur le Ministre afin qu’il me confirme que ces coûts supplémentaires n’impacteront pas davantage les coûts supportés par les collectivités locales et que le calendrier sera bien respecté.

 

Dans sa réponse, Monsieur Alain VIDALIES s’est voulu rassurant en confirmant la mise en service de la ligne au Printemps 2017. Il a également annoncé que ces coûts supplémentaires n’auraient aucun impact ni sur la réalisation du projet, ni sur les participations financières de nos collectivités territoriales.

 

Tags:

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload