J'interroge Martine PINVILLE, Secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire sur la concurrence entre la plateforme Airbnb et l'Hôtellerie

18/02/2016

 

Madame la Ministre,

 

L’Economie dite Collaborative a aujourd’hui le vent en poupe.

 

Je me réjouis du développement d’entreprises comme blablacar qui favorise le covoiturage et qui connait actuellement une véritable explosion.

Mais il existe aussi une économie collaborative qui peut avoir des effets dévastateurs sur certains secteurs de notre économie.

 

C’est le cas notamment de sociétés comme Airbnb pour les meublés de tourisme.

 

Certes les clients de l’économie collaborative y trouvent de nouveaux services plus efficaces et moins chers.

 

Mais il existe aussi des personnes qui voient dans cette nouvelle économie le moyen de produire des revenus à bon compte, voir même d’y trouver un revenu principal !

 

Derrière le masque d’une économie moderne, jeune et partageuse se cache le visage d’une économie prédatrice et clandestine qui échappe à toute réglementation.

 

Et si le prix est aussi bas et attractif c’est parce qu’il échappe aussi à toute déclaration et à toute imposition.

 

Dans les communes touristiques nous ne comptons plus le nombre de logement, de chambres privée mis à la location sur Airbnb. Ces logements proposent une concurrence déloyale à l’Hôtellerie traditionnelle. Pire, dans certains centre-ville ils génèrent une véritable pénurie de logement pour les jeunes ménages qui sont obligés de s’éloigner de la ville centre.

 

Madame la ministre cette économie a besoin d’un minimum de règles pour être loyale faute de quoi elle pourrait aussi être destructrice d’emploi notamment dans nos communes touristiques.

 

Pourquoi ne pas envisager une déclaration obligatoire des acteurs de l’économie collaborative auprès des communes. Elles sont pénalisées et totalement dépourvues de moyens pour faire face aux effets de cette nouvelle économie.

 

Pourquoi ne pas exiger des plates formes numériques la transmission d’un récapitulatif de leurs revenus annuels à l’autorité fiscale.

Madame la Ministre je souhaiterai savoir ce que vous envisagez pour que l’économie dite collaborative soit soumise aux mêmes règles de concurrence que l’ensemble des autres entreprises d’un même secteur.

 

Tags:

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload