LA MER: UN ATOUT MAJEUR POUR LE DÉVELOPPEMENT DE NOTRE ÉCONOMIE

04/02/2016

Avec un domaine maritime de 11 millions de km², la France dispose, avec son outre-mer, du deuxième espace maritime mondial après les États-Unis. Un véritable potentiel de développement qui représente actuellement
69 milliards d'euros et plus de 300 000 emplois directs. La Bretagne, à elle seule, en compte 60 000.

 

Ce potentiel, nous ne savons pas toujours l'exploiter. Les gouvernements qui se succèdent depuis plusieurs années n'ont pas su initier une véritable politique de la mer, une politique qui doit être totalement intégrée à tous les domaines de notre économie.

 

Nous venons d'examiner à l'Assemblée Nationale la proposition de loi du député Arnaud Leroy sur l'Economie bleue, une proposition de loi novatrice dans beaucoup de domaines notamment en matière de simplification de procédures administratives complexes qui ne répondent plus aux besoins d'une administration moderne d'une économie concurrentielle.

 

Ce texte ne va malheureusement pas assez loin et se heurte à des rigidités que nous ne parvenons pas à surmonter. A chaque fois que la proposition de loi a présenté une avancée susceptible de redynamiser le pavillon français, le Gouvernement s'y est opposé. Je pense notamment au Net Wage, c'est à dire l'exonération des charges sociales pour un marin français. C'est fondamental. Le pavillon français est aujourd'hui 20% plus cher que le pavillon britannique et 40% plus cher que le pavillon Italien.

 

Pour devenir concurrentiel, nous devons trouver les solutions pour nous aligner. Le Gouvernement s'est opposé à toutes les propositions en ce sens pourtant préconisées par le rapport « Osons la Mer » rédigé en 2013 par Arnaud LEROY à la demande du Premier Ministre, Jean-Marc AYRAULT.

 

De même, toutes les solutions que nous avons proposées visant à intégrer les pêcheurs à pieds professionnels au régime de l'ENIM ont été refusées.

 

Autant de sujets et bien d'autres que j'ai pu défendre dans le cadre de l'examen de cette proposition de loi que je considère malgré tout comme une avancée pour tous les professionnels de la mer, qu'ils soient marins de commerces, pêcheurs, plaisanciers ou qu'ils travaillent dans tous les domaines liés à la mer.

 

Nous sommes loin du temps où les corsaires de Saint-Malo dominaient les mers du monde entier et j'ai voté ce texte qui constitue un texte juste pour la pêche, un texte juste pour l'environnement, un texte juste pour le monde de la mer.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload