RYTHMES SCOLAIRES : Suppression des financements de l’État aux enfants des Écoles Privées

10/09/2015

L’application de la réforme des rythmes scolaires pose aujourd’hui des difficultés juridiques au Gouvernement. Depuis un décret du 17 août 2015, les enfants des écoles privées vont se trouver, dans certaines communes, privés des financements de l’État.

 

Cette disposition mécontente un certain nombre de Maires, qui ont opté, par souci d’optimisation des finances publiques, pour le système dérogatoire, c’est-à-dire le regroupement des Temps d’Activités Périscolaires, les TAP, sur une demi-journée en rassemblant les enfants des écoles privées et ceux des écoles publiques.

 

Je suis intervenu auprès de Madame la Ministre de l’Éducation Nationale pour l’alerter sur cette difficulté qui, si elle était confirmée, constituerait une véritable discrimination totalement contraire à notre principe Républicain d’Égalité. J’ai notamment insisté sur les difficultés rencontrées par les Maires qui viennent seulement d’être informés de cette décision alors qu’ils avaient largement anticipé la rentrée, organisé les activités et recruté les personnels en fonction des financements prévus.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload