Réaction de Gilles LURTON et Thierry BENOIT à la poursuite de la mise en place du PPRSM en baie du Mont Saint-Michel

10/10/2014

Le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d’Ille et Vilaine, organise vendredi 10 octobre 2014 au Vivier sur Mer une nouvelle réunion de travail dans le cadre de la poursuite de la mise en place du Plan de Prévention contre les Risques de Submersion Marine en baie du Mont Saint-Michel.

 

Lors de notre réunion de juillet dernier, nous avions convenu de reprendre les discussions après avoir eu un échange sur les lieux avec Madame ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, et l’ensemble des élus locaux de la baie du Mont Saint-Michel pour évoquer notamment la possibilité de dérogation à la circulaire du 27 juillet 2011 concernant les brèches. Cette rencontre est pour nous la condition préalable à toutes évolutions de ce dossier.

 

A la lecture de l’ordre du jour de la réunion de demain et après avoir pris connaissance de la position des services du Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie, nous comprenons que nous nous heurtons à un refus catégorique de prendre en compte les spécificités de notre baie.

Pourtant, Madame la Ministre nous avait fait savoir à plusieurs reprises pendant l’été, notamment par message écrit, qu’elle acceptait le principe d’un déplacement sur notre territoire pour mieux appréhender ses enjeux.

 

A ce jour, pour ce qui nous concerne, nous entendons poursuivre notre démarche auprès de Madame ROYAL pour qu’elle vienne rencontrer et écouter les élus locaux confrontés à une multitude de réglementations, parfois contradictoires, et dont le seul résultat est d’empêcher tout développement.

C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à Monsieur le Préfet de reporter cette réunion du vendredi 10 octobre afin de nous permettre de poursuivre nos démarches auprès de Madame la Ministre, que nous avons relancée dès aujourd’hui.

 

Dans le cas où cette réunion devait être maintenue, nous n’y participerons pas considérant qu’elle irait à l’encontre de la concertation engagée depuis maintenant plusieurs mois.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload