Ma réaction suite à l’annonce de la suspension « sine die » de l’écotaxe : un soulagement !

09/10/2014

Après l’annonce il y a une dizaine du jours par le Ministre des Transports du sixième report de la mise en place de la nouvelle écotaxe, alors baptisée péage de transit poids lourds, Gilles LURTON, à l’occasion des questions d’actualités du mercredi 8 octobre 2014 a interrogé le Gouvernement sur l’incohérence de ce dispositif qui aurait coûté 600 millions d’euros par an aux entreprises pour une recette nette pour l’Etat de 350 millions d’euros. Cherchez l’erreur …

 

Dans sa réponse très politique mais sans aucun élément nouveau sur le fond, Madame ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a cependant laissé entrevoir la décision annoncée aujourd’hui.

 

En effet, après six années d’indécisions politiques et dans un contexte économique qui a totalement changé, ce dispositif, devenu entièrement inapplicable tant il a été remanié et tant son objectif initial a été dévoyé, mettait en péril les entreprises de transports, les industries agro-alimentaire, notre agriculture toute entière et de nombreuses entreprises du commerce de proximité et de l’artisanat.

Cette suspension « sine die », autant dire son enterrement définitif, si elle est confirmée par le Premier Ministre et le Président de la République qui nous ont habitués à de nombreuses tergiversations, serait un vrai soulagement pour nos entreprises et de nombreuses catégories socio-professionnelles.

C’est en tout cas dans ce sens que je me suis battu sans relâche, en lien avec les entreprises du Pays de Saint-Malo, avec les organisations consulaires et syndicales d’Ille et Vilaine et de Bretagne, depuis mon élection à l’Assemblée Nationale.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload