J’ai interpellé le Gouvernement sur la hausse continue des impôts qui affectent durement les classes moyennes et les familles.

20/05/2014

Lors de la séance des questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale du mardi 20 mai, j’ai interrogé la majorité sur la hausse continue des impôts qui affectent les classes moyennes et les familles.

En effet, si le Premier Ministre vient d’annoncer une sortie de l’impôt sur le revenu pour 1,8 millions de foyers à bas revenus, cela veut dire avant tout que la charge se concentrera sur les autres, c’est-à-dire, sur les classes moyennes et les familles.

Elles sont pourtant, depuis deux ans, les principales victimes de la politique fiscale du Gouvernement : abaissement du quotient familial, hausse de la TVA, fiscalisation des majorations de pensions pour familles nombreuses, hausse des droits de mutation, modulation des allocations familiales à la baisse, refiscalisation des heures supplémentaires ou encore fiscalisation de la part patronale des complémentaires santé, etc.

Au total, c’est plus de 7 milliards d’impôts nouveaux qui pèseront sur les ménages en 2014 et qui affecteront encore davantage leur pouvoir d’achat déjà très ébranlé.

Où est la pause fiscale tant annoncée par le Président de la République et par le Premier Ministre ? A cette question je n’ai malheureusement pas trouvé, de la part du Gouvernement, de réponse sur le fond à mes interrogations.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload