Mon opposition au plan de 50 milliards d’euros d’économies

30/04/2014

La situation de notre pays oblige le Gouvernement à prendre des mesures difficiles mais nécessaires.

Ainsi c’est 50 milliards d’euros d’économies qui sont prévues dans le cadre du programme de stabilité budgétaire pour trois années. 50 milliards d’économies prises sur les familles, les bénéficiaires de minimas sociaux et les collectivités territoriales. Et ceci, sans qu’aucune mesure de fond ne soit retenue pour enrayer durablement les déficits abyssaux de notre pays.

 

Pas de frein sur les recrutements dans la fonction publique, aucune proposition pour réformer les retraites, aucunes mesures de simplification pour la compétitivité de nos entreprises, pas de réforme de l’indemnisation du chômage, de la durée du travail, aucun effort sur le ralentissement du train de vie de l’Etat …

 

Autant de chantiers essentiels à notre pays et dont le programme de Manuel VALLS ne fait nullement état.

 

Ce renoncement à entreprendre de véritables réformes, la charge supplémentaire colossale infligée aux Français rend ce plan injuste. Pire, il risque aussi d’être inefficace et si les Françaises et les Français sont prêts à de véritables efforts, ils n’acceptent pas ces inégalités.

 

Pour obtenir le vote du Parlement, le Premier ministre a consenti quelques compromis pour sa majorité alors que les familles, déjà lourdement frappées par un acharnement fiscal depuis deux ans, restent les principales victimes de ce plan.

 

Ce plan n’apporte aucune solution durable à notre pays. C’est un nouveau rendez-vous malheureusement manqué et c’est pour ces raisons que je ne l’ai pas voté !

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload