Ma réaction suite aux propos de la ministre Ségolène ROYAL visant à remplacer le dispositif écotaxe poids lourds

18/04/2014

Membre de la Mission parlementaire « Ecotaxe poids lourds », je m’oppose depuis le début à la mise en place de l’Ecotaxe et je m’attache à trouver une solution alternative qui ne pénalise pas davantage nos entreprises.

 

Si je comprends le principe écologique de ce dispositif visant à faire participer ceux qui utilisent le plus le réseau de transport routier à son entretien et à inciter l’utilisation d’autres modes de transports type fluviaux ou ferroviaires, l’Ecotaxe est en revanche un impôt profondément inégalitaire notamment pour les régions périphériques comme la Bretagne. Profondément inégalitaire aussi pour notre industrie agroalimentaire qui souffre déjà beaucoup et qui est à l’origine de nombreux déplacements de courtes distances. Profondément inégalitaire enfin pour les entreprises de transport qui sont déjà confrontées à une concurrence déloyale des véhicules de transports non taxés de moins de 3,5 tonnes.

 

Depuis plus de six mois, la majorité gouvernementale s’emploie à vouloir remettre en place l’Ecotaxe provisoirement suspendue. Cette volonté est en contradiction totale avec les récentes déclarations de Ségolène ROYAL, Ministre de l’Ecologie, qui souhaite une remise à plat du dispositif et propose deux pistes : obliger les transporteurs étrangers à emprunter le réseau autoroutier à péage et créer une vignette qui serait payée par les camions étrangers à la frontières.

 

Nous auditionnerons prochainement la Ministre dans le cadre de la Mission parlementaire. Ses déclarations vont dans le bon sens et je souhaite qu’elles aboutissent rapidement. Les entreprises ont besoin de lisibilité sur le long terme et attendent du gouvernement des déclarations rapides.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload